Accueil > Assurance Santé > Les différentes assurances maladie en Suisse

Les différentes assurances maladie en Suisse



Si tous les résidents en Suisse sont obligés de souscrire à une assurance maladie de base obligatoire ou LAMal, ils peuvent aussi souscrire à une complémentaire. Dépendant directement de l’état de santé du concerné, le coût de ces primes varie d’une maison à une autre. Que faut-il savoir à leur propos et comment les choisir ? Nous vous apportons quelques réponses.

L’assurance LaMal

En Suisse, tous les résidents, travailleurs ou non, ainsi que les membres de leurs familles, ont l’obligation de souscrire à une assurance maladie de base : LAMal. Celle-ci couvre généralement les traitements préconisés par les médecins, ainsi que les médicaments prescrits. Elle assure aussi les frais d’hospitalisation en division commune, les frais de maternité et les autres prestations comme vaccins ou soins à domicile. Les soins dentaires ne sont toutefois pas inclus, de même pour les soins optiques, rarement remboursés.

C’est entre autres la raison pour laquelle la souscription à une autre assurance maladie est inévitable ou conseillée. Pour connaître celle qui correspond à son budget tout en satisfaisant à ses besoins, il ne faut pas hésiter à consulter les spécialistes en la matière comme We Group. Cela permet de se faire conseiller de la manière la plus judicieuse qui soit sur le choix de la meilleure assurance maladie complémentaire, tant en termes de coût que de prestations.

assurance maladie suisse

Les assurances maladie complémentaires

L’assurance complémentaire ou LCA sert ainsi à couvrir les besoins non pris en charge par la LAMal. Elle permet notamment d’en parfaire les conditions et peut être contractée auprès d’une autre maison d’assurance. Plus d’un tiers des Suisses y ont souscrit en y incluant l’hospitalisation semi-privée ou même une simple assurance complémentaire privée.

L’avantage avec l’assurance complémentaire est que si elle ne convient pas au souscrit, elle est résiliable selon les termes du contrat. Avec la LAMal, il faut le faire avant la fin du mois de novembre de chaque année, sinon, elle continue par tacite reconduction.

Le montant des primes de l’assurance complémentaire dépend cependant de plusieurs critères tel que le niveau de la franchise recherchée, l’âge de la personne, son domicile, etc. Chaque année, il est aussi réévalué, raison pour laquelle il ne faut pas hésiter à en faire la comparaison avec d’autres.

L’assurance maladie pour les étudiants venus d’autres pays

Les étudiants étrangers ou stagiaires en Suisse ne sont pas contraints de souscrire à une assurance maladie obligatoire. Toutefois, ils doivent être couverts par une assurance de leurs pays d’origine, et ce, pour tous les soins dont ils pourraient avoir besoin en Suisse.

L’assurance maladie des travailleurs frontaliers

Les travailleurs frontaliers résidents en France ont en outre le choix entre 2 régimes d’assurance maladie spécifiquement dédiés pour eux. Ils peuvent choisir la LAMal frontalier, de droit suisse ou la Couverture Maladie Universelle propre aux frontaliers, de droit français. Le second choix permet au souscrit de bénéficier des mêmes prestations que celles délivrées par le régime général français d’assurance maladie, précisément, la Sécurité sociale. Pour les frontaliers déjà actifs et qui bénéficient d’une assurance maladie privée, à la fin de leurs contrats, après certaines démarches, ils basculent vers la CMU frontalier.


Notez cet article :
Les différentes assurances maladie en Suisse 5.00/5 - 1 vote

Auteur : Julie


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Assurguide


+ de 110 000 membres

+ le guide offert


Votre recherche :