Accueil > Assurance Auto > Auto/moto : s’assurer de pouvoir rouler en adoptant la vignette Crit’Air

Auto/moto : s’assurer de pouvoir rouler en adoptant la vignette Crit’Air



Mise en place par le Ministère de la Transition écologique, la vignette Crit’Air est un dispositif antipollution. Au même titre que le permis de conduire, que l’assurance et le gilet jaune – même à vélo sous certaines conditions – notamment, la vignette Crit’Air est devenue obligatoire depuis janvier 2017. Gros plan sur une pastille pas comme les autres : une pastille écologique.

Tout savoir sur la vignette Crit'Air

Les villes concernés par le dispositif antipollution

Les grandes villes françaises étouffées ou subissant de plein fouet les conséquences de pics de pollution, ont rendu obligatoire la pastille. Seuls les véhicules à moteur terrestres porteurs de la vignette dont la classe est autorisée peuvent alors circuler et/ou stationner dans les villes concernées. Pour l’heure, Grenoble et sa métropole, Lille et sa métropole, Lyon et Villeurbanne, Paris et ses couronnes, Strasbourg et sa métropole, Toulouse, Bordeaux et sa métropole notamment, ont adoptés la vignette. Mais attention, mieux vaut rester vigilant et ne pas sortir des clous en se rapprochant de ou des villes où l’on souhaite se rendre. Et pour cause, d’ici 2020 de nombreuses autres villes – Avignon, Annemasse, la Communauté urbaine de Dunkerque, les Métropoles de Saint-Étienne, Rennes, Reims, Communauté d’agglomération du Pays de Lérins – Cannes ou encore Tours et Rennes notamment – vont adopter la fameuse vignette. Et surtout, cela permet de connaître les modalités d’accès et les conditions de stationnement !

Les sanctions et obtention de la vignette

Inutile de faire une queue de poisson en dérogeant à la règle ! Et pour cause, les véhicules qui ne possèdent pas de vignette et ceux non autorisés sont verbalisables. Le manquement aux règles de restrictions prises par la collectivité ou regroupement de communes, l’absence de vignette voire également l’apposition sur le pare-brise d’une vignette ne correspondant pas aux critères du véhicule est passible d’une amende, allant de 45 à 750 selon le cas et le véhicule. Alors, qu’il suffit d’un clic pour se procurer la vignette et ce, pour la modique somme de 3.62 euros affranchissement pour la France inclus, depuis le 1er mars 2018 … Pour la pointe de détail, la vignette est valable dans toute la France, et ce, pendant toute la durée de vie du véhicule.  

Les véhicules concernés

Tous les véhicules motorisés – voitures particulières, utilitaires, motos, poids lourds, bus ou encore autocar notamment – qui circulent sur les voies publiques sont concernés par la nouvelle vignette écologique Crit’Air. Selon le type de véhicule – voitures particulières, deux roues, poids lourds, utilitaires – une classification de certificat de qualité de l’air est propre. Dans tous les cas, il n’existe que six types de vignettes : la vignette Crit’Air verte, la vignette Crit’Air 1 violette, la vignette Crit’Air 2 jaune, la vignette Crit’Air 3 orange, la vignette Crit’Air 4 bordeaux et la vignette Crit’Air 5 grise. 

Certains types de véhicules en sont néanmoins exemptés de par la loi. Il s’agit des véhicules de secours, des véhicules destinés aux personnes à mobilité réduite, les véhicules de collection. À savoir que pour les véhicules immatriculés avant le 1er janvier 2017, ceux-ci sont trop âgés pour qu’ils puissent se voir attribuer une pastille écologique et, il est en est de même pour les roues dont la date de mise en circulation est avant le 1er juin 2000.


Notez cet article :

Auteur : Assurguide Team


Commentaires :




Rejoignez
la communauté
Assurguide


+ de 110 000 membres

+ le guide offert


Votre recherche :